Accueil Blog

Reportage sur les violences sexuelles des mineurs dans le carré minière

0

Les cas des violences sexuelles des enfants dont l’âge varie entre 10 et 16 ans sont des plus en plus enregistrés dans les carrés miniers du sud Kivu pour tant la présence des enfants est réprimée par les lois de la RDC. REPORTAGE ROSINE MIGABO

Bukavu : Les lampions de la deuxième édition du concours de Génie Biblique organisé par Pamoja DRC s’allument !

0

Les rideaux de la deuxième édition de la compétition de Génie en Herbe Biblique organisée par PAMOJA RDC, viennent de s’ouvrir ce dimanche 14 juillet 2024, dans la ville de Bukavu . C’était lors d’une cérémonie tenue à l’église 8 ème CEPAC Sayuni en commune de Kadutu

De la louange et adoration à la prière passant par les différents mots des représentants des Églises et membre de l’organisation Pamoja RDC.

Dans son mot le coordonnateur de l’organisation PAMOJA DRC, précise que le but est d’affermir les chrétiens dans la connaissance de la parole de Dieu et la consolidation de la cohésion sociale entre les jeunes des différentes communautés ecclésiastique.

Espoir Mugisho Musagara remercie le président du conseil d’administration le professeur Espoir Bisimwa Basengere pour son accompagnement depuis la première édition de cette prestigieuse compétition.

Le moment fatidique est arrivé, les trois premières rencontres pleines d’émotions , de suspens , se succèdent sous les ovations du public hyper motivés

D’autres matchs sont prévus dans différentes églises et la Radio Télévision Ngoma ya Kivu RTNK (88.5) en vue de dénicher le gagnant de cette compétition.

Plusieurs prix sont prévus dont une vache pour la première équipe , des prix d’encouragement pour d’autres meilleures équipes et un prix pour le meilleur joueur de la compétition en guise d’encouragement.

Par Loni Irenge Joël et Henriette Bashi

Bagira : « Il n’y a pas d’abattoirs illégaux au quartier Cahi » rétorque le bourgmestre Patience Bengeheya

0

Il n’y a pas d’abattoirs illégaux au quartier Cahi en commune de Bagira . Une précision faite par le bourgmestre de la commune de Bagira, ce vendredi 12 juillet 2024 , dans un entretien avec la RTNK.

Ceci en réaction à la déclaration de la NDSCI , sur la non application de la mesure portant fermeture d’un abattoir à Maria Kachekewa au quartier Cahi.

Occasion pour Patience Bengeheya de préciser que la commune de Bagira dispose ne dispose que de deux abattoir dont celui de Brasserie qui est opérationnel et celui de Mudusa qui n’est pas fréquenté pour le moment.

Pour lui , l’endroit cité par les acteurs sociaux serait le domicile d’un vétérinaire et non un abattoir comme le prétendent plusieurs personnes

Ce dernier appelle la population à l’apaisement et à ne pas céder aux manipulations des personnes de mauvaise volonté.

Par Douce Cibinda et Volonté Mapendo

Bukavu/Insalubrité au marché de Nyawera : Des vendeurs haussent le ton

0

Les vendeurs du marché de Nyawera sont exposés aux maladies des mains sales. Ceci suite à l’insalubrité grandissante observée dans ce marché en ville de Bukavu . Un constat dressé par les reporters de la RTNK , lors de leurs descente effectuée à cet endroit ce jeudi 11/07/2024

Au marché de Nyawera , une monticule des déchets nous accueille non loin de la poubelle , à quelques mètres des vendeurs des braises

Une situation qui expose les vendeurs à des maladies car Ils ne savent pas comment respirer suite à l’odeur nauséabonde degagé ce mont de déchets dans ce marché.

Une désolation pour ces vendeurs, qui affirment qu’ils payent 1000 FC par semaine pour l’évacuation des déchets.

Contacté à ce sujet , Prince Ulimwengu , membre du syndicat du marché de Nyawera , affirme qu’après l’intervention de la commune d’Ibanda , une partie des déchets a été évacuée mais cela sans satisfaction.

Ce dernier plaide pour l’évacuation régulière des déchets en vue d’éviter les pires.

Signalons que plusieurs marchés de la ville de Bukavu dont Feu Rouge, Nguba et tant d’autres font face à l’insalubrité

D’où l’importance de l’implication des autorités compétentes dans la recherche des solutions durables à ce problème.

Par Lydia Cibale et Aida Amza

Sud-Kivu : les enseignants exigent la majoration de leurs salaires

0

Les enseignants du Sud-Kivu exigent pour la majoration de leurs salaires. Ces derniers l’ont exprimé lors d’une marche pacifique tenue ce jeudi 11 Juillet 2024, dans la ville de Bukavu

Munis des feuilles et d’un tableau sur lequel on pouvait lire des messages tels que : « L’enseignant n’est plus prêt à travailler pour un salaire de 240 000fc ( 80$)», « l’édit de l’année blanche» et aux rythmes des chansons et slogan de revendication

Ces enseignants ont marché du bureau de la société civile passant par l’avenue Patrice Emery Lumumba avant de chuter à l’assemblée provinciale où un mémorandum était déposé.

Dans leur mémorandum , ces derniers appellent l’assemblée provinciale à voter l’édit portant promotion de l’éducation.

Pour Jacques Cirimwami, l’un des syndicalistes du Synecath, si les députés provinciaux ne votent pas cet édit , les enseignants sont prêts pour une année blanche.

A la réception de ce mémorandum , le vice-président de l’assemblée provinciale , Nestor Balyana promet de le transmettre à qui de droit

Signalons que ces enseignements venus des différents territoires et réunis au sein du Synecath projettent d’autres actions citoyennes de grande envergure pour exiger l’amélioration de leurs conditions salariales.

Par Adélaïde Musimwa, Rehema Batumike et Victoire Ewania

Walungu : Une délégation de l’ECC salue l’évolution de la construction des homes en faveur des étudiants de Kaziba

0

Les travaux de construction des homes pour les étudiants des institutions supérieure et universitaire de Kaziba évoluent à pas de géant . Ceci sous la satisfaction d’une délégation de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) en mission à Kaziba, le mercredi 10 Juillet 2024 , dans le cadre du suivi des projets à impact visibles, réalisés dans le cadre du partenariat entre l’ECC et le gouvernement congolais.

A Kaziba , cette délégation de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) accompagnée par le pasteur Lévi Ngangura , reçoit l’accueil chaleureux des responsables des institutions supérieures et universitaires, initié par le sénateur de proximité , Norbert Basengezi Katintima.

Tour à tour , ces derniers visitent les homes des étudiants en constitution et dont les travaux évoluent à pas de course grâce aux fonds débloqués par le chef de l’état, Félix Antoine Tshisekedi

Juste après cette délégation visite l’université de Kaziba, l’ISDR et l’ISP Kaziba , fruit du leadership du président national du MILAPRO, Norbert Basengezi Katintima.

Sentiment de satisfaction pour le professeur docteur Armant Lokoto Loha , chargé des projets à impact visibles dans le cadre partenariat entre l’ECC et le gouvernement congolais

Ce dernier appelle les étudiants à l’usage responsable de ces home

De son côté , Me Willy Masaka, président national des jeunes de l’ECC , félicite le sénateur Norbert Basengezi Katintima, pour ses efforts dans la promotion de l’éducation de la jeunesse

Signalons que cette délégation a profité de cette occasion pour échanger avec les étudiants des institutions supérieures et universitaires de Kaziba pour recueillir leurs doléances afin de les transmettre à qui de droit.

Par Charmant Chifuliru et Natasha Mingu Andrea

Bukavu : La société civile alerte sur l’utilisation des mineurs dans le transport en commun au quartier Panzi

0

La société civile sous noyau du quartier Panzi alerte sur l’utilisation des mineurs dans le transport en commun au quartier Panzi. Dans un entretien avec la RTNK ce mercredi 10 juillet 2024 , cette structure citoyenne plaide pour l’implication des autorités pour éradiquer cette pratique et prévenir le pire dans cette partie de la ville de Bukavu.

A en croire cette structure citoyenne, plusieurs mineurs conduisent des tricycles sur le tronçon Essence-Panzi et mettent la vie des passagers en danger, car la plupart ne maîtrisent pas le code de la route et la conduite de ces engins

Une situation qui serait à la base de plusieurs cas d’embouteillages , d’accidents de circulation et d’autres dégâts enregistrés dans cette partie de la commune d’Ibanda.

Également, regrette cette structure citoyenne, parfois ces mêmes chauffeurs font des courses de demi-terrain allant de l’essence à Cahi au lieu de faire Essence- Kamagema.

Face à cette situation, Amani Mpaliza Vis-à-vis, président de la Société Civile sous noyau Panzi, appelle les autorités à prendre des mesures pour remettre de l’ordre dans ce secteur.

Ceci pour protéger la population contre les conséquences des dérapages occasionnées par ces mineurs.

Signalons que cette structure citoyenne projette des actions de grande envergure pour exprimer leur ras-le-bol si rien n’est fait dans l’urgence.

Par Raïssa Namashunju et Daniella Murhonyi

Bukavu : Les acteurs sociaux fustigent la hausse du prix de transport sur le tronçon Essence-Kamagema

0

Le collectif des organisations et leaders communautaires du quartier Panzi déplore la hausse de prix de transport en commun observée depuis un temps sur le tronçon Essence – Kamagema et plaide pour l’intervention de l’autorité. Cette structure l’a exprimé dans une lettre adressée au maire de la ville et dont copie nous est parvenue ce mercredi 10 juillet 2024.

Dans cette lettre , ces acteurs sociaux regrettent de constater la désobéissance notoire des transporteurs ( tricycle à l’occurrence ) tenant à torpiller la décision prise par le maire de la ville portant fixation de tarif de transport en commun par taxi, bus et muni bus et la règlementation de transport en commun dans la ville de Bukavu.

Et d’ajouter que cette hausse de prix de transport sur ce tronçon routier serait consécutive à l’irresponsabilité et mauvaise foi de la part des chefs des transporteurs qui en profite au mépris de la population.

Également cette organisation fustige le silence des autorités face à cette situation qui aurait un impact négatif sur la vie socio-économique des habitants de cette partie de la province du sud-Kivu.

Ainsi , Le collectif des organisations et leaders communautaires de Panzi plaide pour l’intervention urgente de maire de la ville et d’autres autorités pour sanctionner ces désobéissants.

En somme , le collectif des organisations et leadership communautaire de Panzi envisage d’autres alternatives plus grandes si rien n’est fait dans l’urgence.

Par Douce Cibinda

Bukavu : Un mort et plusieurs maisons calcinées dans un incendie à Mulambula

0

Un mort , plusieurs maisons calcinées et d’autres détruires. Bilan d’un incendie survenu au quartier Mulambula en commune de Bagira, la soirée du mardi 9 Juillet 2024.

Sur place , c’est une désolation pour des familles , qui voient leurs maisons et plusieurs biens de valeur partir en fumée

Pour la société civile locale , un enfant âgé d’environ 3 ans a perdu la vie , plus de 150 maisons ont été calcinées et 20 autres détruites lors de cette tragédie dans cette partie de la commune de Bagira.

Ici plusieurs hommes , femmes et enfants passent des nuits à la belle étoile et manquent de quoi mettre sous la dent

Ces derniers appellent les autorités et les personnes de bonne volonté de leur venir en aide.

En rappel , la ville de Bukavu fait face à la recrudescence des incendies depuis plusieurs années.

D’où l’importance de l’implication des autorités dans la sensibilisation de la population sur la prévention des incendies et les techniques de premier secours en cas d’incendie

Par Adélaïde Musimwa et Victoire Ewania

Sud-Kivu: Les membres du comité de pilotage du projet Ruzizi 2 saluent l’évolution des travaux de modernisation du poste frontalier à arrêt unique Ruzizi 2

0

Les autorités provinciales réunies au sein du comité de pilotage du projet Ruzizi II, apprécient l’évolution des travaux de construction du poste frontalier à arrêt unique Ruzizi 2 et souhaitent que les travaux soient accélérés. Ces dernières l’ont exprimé le Mardi 09 Juillet 2024 lors de la réunion de remise technique des travaux et l’inspection finale du projet de construction du bâtiment qui abritera les services transfrontaliers à Ruzizi 2.

Cette étape confirme la réception technique de cet ouvrage dont la livraison et l’inauguration interviendront au mois d’Aout 2024.

Le ministre des travaux publics, de l’urbanisme , habitat , des affaires foncières et des hydrocarbures, Kibonge Babingwa Géorges chef de cette mission , a dit qu’en général les travaux évoluent très bien.

Ce dernier pense qu’à travers les recommandations formulées lors des assises le bâtiment sera disponible d’ici peu.

« Les travaux évoluent bien mais nous demandons juste que ça puisse aller un peu à pas des courses . Nous sentons qu’il y a encore de lourdeur et des imperfections par ci par là . Je crois sur base de nos recommandations ils pourront accélérer les travaux. Il y a des familles voisines autour de ce bâtiment qu’il faudra absolument déplacer. Vivre à côté de ce grand bâtiment, c’ est vraiment un danger . Aussi nous avons recommandé à Trade Mak Africa de nous donner une date exacte de livraison de ce bâtiment » a dit Kibonge Babingwa Géorges

Le Directeur pays de Trade Mak Aimé Nzoyihera a dit que, près d’une année , son organisation est en train de construire un bâtiment qui comprend un bureau administratif, la guérite d’entrée et de sortie.

Aimé Nzoyihera indique que tous les services œuvrant à la frontière seront opérationnels dans ce bâtiment.

« La première phase tire à sa fin. On va pouvoir aménager pour que tous les services ici au mois d’août soient déjà aménagés dans ce building. Comme vous le voyez, il y a des petits travaux qui vont continuer à se faire mais on va les faire dans la période de garantie. Mais la frontière en soit sera déjà ouverte. Comme vous le savez , des gens ont été patient. Ça fait plusieurs mois que la communauté et les usagers des services frontaliers ont été très patient. Ils nous ont supporté pour le projet et je crois que pour le mois d’Août, les autorités congolaises, vont rouvrir la frontière avec le service maximal » a Souligné Aimé Nzoyihera.

Il a indiqué que la phase 2 de ce projet est en discussion avec les autorités et les bailleurs de fonds :« Pour mettre à notre disposition un site qui va accueillir la deuxième phase du projet et d’autres infrastructures prévues dans le projet »

Cette mission d’inspection a connu la présence du ministre de transport Birengerenge Mwingi Paulin , des membres de l’ordre opérationnel à la frontière Ruzizi 2 dont la DGM ,DGDAD ,OCC ,SQAV Animal , Police de frontière.

Ce projet de construction du poste frontalier à arrêt Unique Ruzizi 2 est un projet de l’Organisation internationale de migration (OIM), mise en oeuvre par TradeMark Africa avec le Financement de l’Union Européenne et exécuté par l’entreprise Coréenne Yang Jing.

Kalehe : Des membres des coopératives outillés sur l’accès au crédit grâce au programme «TRIDE»

0

Les membres des coopératives du territoire de Kalehe viennent d’être sensibilisés sur la procédure d’accès au crédit bancaire pour mener à bien leurs activités . C’était lors de la commémoration de la journée des coopératives par le SNCOOP avec l’appui du programme TRIDE , le weekend dernier en territoire de Kalehe

Célébrée sous le thème : « La RDC peut aspirer à un avenir meilleur et durable grâce aux sociétés coopératives », cette journée était une occasion pour les membres des coopératives d’obtenir d’amples informations sur plusieurs manières en vue d’améliorer leur activités et contribuer au développement de leurs entités.

A cette occasion , ces derniers ont été outillés sur la procédure à suivre pour accéder au crédit bancaire et aux financements suivent les objectifs de l’organisation AGRITERRA.

Emmanuel BWIRABUCHIZA , conseiller en coopérative chez AGRITERRA revient sur le bien fondé de la célébration de cette journée à Kalehe.

Une journée qui soulage les membres de coopérative qui traversent tant de difficultés dans l’exercice de leurs activités.

Un secteur qui présente plusieurs avancées grâce à l’appui du programme TRIDE rassure Raphaël Byenda , secrétaire administratif ai du territoire de Kalehe.

Pour rappel , cette célébration s’est tenue à kalehe grâce à l’appui du programme TRIDE, transition pour un développement inclusif dans l’Est de la RDC du consortium des organisations AGRITERRA, ZOA et VNG INTERNATIONAL

Par Achiza Katera