Accueil Blog

Reportage sur les violences sexuelles des mineurs dans le carré minière

0

Les cas des violences sexuelles des enfants dont l’âge varie entre 10 et 16 ans sont des plus en plus enregistrés dans les carrés miniers du sud Kivu pour tant la présence des enfants est réprimée par les lois de la RDC. REPORTAGE ROSINE MIGABO

Bukavu : Le député provincial Jackson Kalimba offre des équipements sportifs aux finalistes du tournoi « Talents des jeunes » de Gyamba

0

Les finalistes du Tournoi talents des jeunes de Gyamba viennent de bénéficier des équipements sportifs offerts par le député provincial Jackson Kalimba . Ceci dans le but de promouvoir le talent chez les jeunes.

La remise est intervenue ce vendredi 12/Avril/2024 en prélude de la finale qui oppose l’académie des stars de gyamba à FC La Gloire de Muhungu.

Ces équipements sportifs constitués des vareuses, bands, brassards et ballons constituent un soutien à ces équipes qualifiées à la finale.

Une manière d’encadrer ces jeunes et promouvoir la cohésion sociale à travers le sport.

Suivant le pas de son mentor Aimé BOJI SANGARA, il promet de poursuivre avec la valorisation des différents talents chez les jeunes socle de développement.

Animés d’une joie immense, ces jeunes saluent cette action de leur élu et promettent de l’accompagner dans toutes ses initiatives inscrites pour le bien être de la population et surtout la promotion de la jeunesse.

Il sied de signaler que la finale de ce tournoi qui vise à lutter contre la délinquance mais aussi promouvoir l’unité intervient dans l’après-midi de ce samedi.

Par Eric Chokola

Sud-Kivu : Les acteurs du secteur de la formation professionnelle et techniques adaptent le plan d’activités annuel

0

Un plan d’activités annuel visant à réguler les services techniques intervenant dans la formation professionnelle et techniques au Sud-Kivu vient d’être validé ce vendredi 12/Avril 2024. La validation de cet outil longtemps mis dans des oubliettes est intervenue lors d’une assemblée générale ordinaire du cadre d’échange et de concertation de la formation professionnelle.

A en croire le coordinateur de Swisscontact ce plan vise à rendre opérationnel le cadre d’échanges et de concertation pour la formation professionnelle et l’insertion socio-économique en province.

Jean Claude Muhanano souligne que c’est une manière de contribuer à l’accroissement de la demande de la formation professionnelle composée des entreprises publiques et privées à travers l’entrepreneuriat.

A lui d’ajouter que ce plan sera bénéfique à tous les lauréats des différents centres de formation professionnelle et incubateur des projets d’entreprises.

Présent dans ces assises, David Mubalama , ministre provincial de l’enseignement primaire secondaire et technique, salue cette initiative et promet le soutien du gouvernement provincial pour un bon aboutissement.

La validation de ce plan intervient grâce à l’appui technique et financier de l’organisation SWISSCONTACT.

Par Eric Chokola

Sud-Kivu/Débordement des eaux du lac Tanganyika : La société civile environnementale alerte sur les dangers

0

La habitants du territoire d’Uvira sont exposés à plusieurs dangers suite à la montée des eaux du lac Tanganyika, qui occasionne des dégâts et la paralysie des activités économiques dans cette entité . Cette alerte est de la société civile environnementale dans un entretien avec la RTNK, ce vendredi 12 Avril 2024.

Le changement climatique occasionné par le déboisement et l’occupation de la colline aux environs du bassin versant du lac Tanganyika , serait à la base de cette situation , estime Josue Aruna.

Ce dernier précise que cela a conduit à une sédimentation intensive des eaux couplée aux inondations des plusieurs rivières en ville et territoire d’Uvira.

Une situation qui impacte négativement sur la vie des habitants , qui voient leur maisons détruites par les eaux du lac Tanganyika.

A cela s’ajoute le risque de disparition du port Kalundu, récemment infesté par les eaux de ce lac.

Occasion pour cette structure écologique de plaider pour l’intervention urgente des autorités et des partenaires.

Josué Aruna , propose la mise en place d’une haute technologie pour trouver des solutions à ce problème qui persiste dans cette entité

En rappel , c’est depuis plusieurs mois que le lit du lac Tanganyika a été débordé par les eaux qui détruisent la route menant à la frontière entre la RDC et le Burundi

D’où l’urgence de l’implication des autorités dans la recherche des solutions à ce problème.

Par Henriette Bashi

Bukavu : Par la chanson « Yaka to Fanda» , les artistes Naomie Kash et John FM sensibilisent sur les vraies valeurs du mariage

0

Par la chanson «Yaka to Fanda», les artistes Naomie Kashibura et John FM , veulent montrer la vraie valeur du mariage qui se base sur l’amour et non sur les intérêts au détriment du consentement des mariés. La sortie de cette chanson est prévue pour ce vendredi 12 Avril 2024

Dans cette chanson réalisée par l’organisation Leaders Race , ces artistes engagés de la ville de Bukavu , édifient la communauté sur les vraies valeurs du mariage , qui doit être basé sur l’amour et le consentement des mariés

Occasion pour Naomie Kashi et le rappeur gospel John FM, d’appeler les familles à arrêter de conditionner le mariage par des intérêts , la visibilité, l’ l’argent et autres sans tenir compte de la volonté des enfants à donner en mariage.

Pour Naomi Kash , Yaka to Fanda , est une manière de barrer la route aux antivaleurs et mauvaise mentalité sur le mariage dans la communauté.

« Cette chanson est un appel à l’éveil de conscience pour que les personnes puissent comprendre que le mariage n’est pas tout simplement , une satisfaction sociale ou bien une preuve que nous devons faire à nos voisins, à notre société, que les parents doivent prouver aux autres que les enfants se sont bien mariés ou bien ont créé des liens avec des personnes aisées par exemple ou des personnes qui leur sont proches mais plutôt , que le mariage est une institution divine qui doit se faire entre deux personnes, qui à la base, se sont choisies et ont décidé d’être ensemble ».

Et d’ajouter :

« C’est juste un appel pour dire : Arrêtons de forcer les jeunes à épouser des personnes qu’ils n’aiment pas, à cause des aspects soit physique, soit des problèmes financiers (…) Nos filles ne sont pas des marchandises, nos garçons ne sont pas des investissements, les gens doivent se mettre ensemble parce qu’ils aiment et doivent continuer ensemble parce qu’ils ont décidé d’être ensemble.. »

Signalons que cette chanson a connu la participation de plusieurs autres artistes comme Doujay et différentes maisons dont Imagin’art et Adjua atelier sous la production de Papy Love.

Par Loni Irenge Joël

Sud-Kivu/JI des enfants des rues : Mme Colette Salima plaide pour la protection de ces enfants

0

La place de l’enfant n’est pas dans la rue mais plutôt dans la famille . Un message lancé par l’organisation Congo Hope initiative , lors d’un entretien avec la RTNK , en marge de la journée internationale des enfants de la rue , célébrée ce vendredi 12 Avril 2024.

Profitant de la célébration de la journée des enfants des rues , Mme Colette Salima exhorte la communauté à changer la consideration de ces enfants et à ne pas traiter ces derniers de manière agressive , car Ils ont aussi besoin de vivre en paix comme les autres enfants.

A cet effet , Mme Colette Salima estime que le gouvernement congolais devrait prendre des mesures pour la protection et la prise en charge des ces enfants.

Ceci par la mise en place des centres d’encadrement et de formation professionnelles pour les métiers afin qu’ils soient utile et capable de se prendre en charge dans les jours suivants.

Également , Mme Colette Salima plaide pour le retour de la paix dans le mieux rural pour favoriser la relance des activités agricoles et réduire ainsi le taux des enfants dans les rues.

Signalons qu’une activité est prévue ce samedi 13 Avril 2024 en marge de la journée internationale dans la ville pour réfléchir sur cette thématique et décourager les enfants à la vie dans les rues.

Par Lydia Cibale et Dorcas Fundi

Sud-Kivu/Tracasseries routières : Les acteurs sociaux et transporteurs haussent le ton

0

Les routes de la ville de Bukavu sont desertes depuis le mardi 9 Avril 2024 . L’appel des associations des transporteurs et acteurs sociaux a été respecté . Ces derniers protestent contre les tracasseries routières dans la ville de Bukavu.

Dès les premières heures de la matinée du mardi dernier , les rues de Bukavu étaient quasi vides.

Les bus , taxis et motos étaient invisibles, laissant les habitants à pied.

Les parkings de Kavumu , de la place de l’indépendance allant vers le Lycée Wima , celui allant vers industriel , étaient vides.

Même chose pour les coins chauds comme la place feu rouge , place de l’independance , place de la paix , Major Vangu , Route d’Uvira , pour ne citer que cela.

Biamungu Kazmiri , acteur de la société civile , a salué le succès de cette journée et remercié les chauffeurs, motards et conducteurs de moto-tricycles pour leur mobilisation .

Il a également appelé les transporteurs à se mettre en ordre avec les documents.

A noter que les chauffeurs et motards se plaignent des tracasseries incessantes de la part des agents de la police de circulation et des services de sécurité. Ils exigent l’arrêt de ces pratiques qui les appauvrissent et les exposent à des abus.

La journée sans transport a eu un impact important sur la vie quotidienne des habitants de Bukavu . Les élèves et les étudiants, les travailleurs se sont rendus difficilement à leurs destinations.

Par Isaac Musharamina

Sud-Kivu/Clôture du mois de Ramadan : Les musulmans plaident pour l’institution leurs fêtes en jours fériés

0

Les musulmans du Sud-Kivu appellent le gouvernement congolais à décréter les journées de la fin du ramadan et celle des moutons , chômées et payées . Ces derniers l’ont exprimé lors de la clôture du mois sacré de Ramadan, ce mercredi 10 Avril 2024, au stade de la Concorde en commune de Kadutu.
  
Habillés en majorité en sultan , tous à genoux en signe de remerciement à Allah pour sa protection durant le mois de Ramadan,

Les fidèles musulmans ont prié pour le retour de la paix dans l’est de la RDC longtemps meurtris par des guerres en répétition.

Dans sa prédication , l’Iman Abdulhamid Kishki insiste sur l’unité entre le peuple pour la paix et la cohésion en province du Sud-Kivu et en RDC

Profitant de cette occasion, ce dernier plaide pour l’institution des fêtes musulmanes en journée chômées et payées à l’instar des autres religions en RDC.

En rappel , le Ramadan est le neuvième mois de l’année lunaire pendant lequel les musulmans doivent s’abstenir de manger , de boire, de fumer, de se parfumer et d’avoir des relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil.

Par Charmant Chifuliru

Nord-Kivu : L’humoriste Prisca the Drunker annonce une visite de solidarité avec les filles déplacées au camp de Kanyaruchinya

0

Dans le but de protéger les filles du camp des déplacés de Nord-Kivu : L’humoriste Prisca the Drunker annonce une visite de solidarité avec les filles déplacées au camp de Kanyaruchinya en province du Nord-Kivu contre les maladies occasionnées par la mauvaise hygiène menstruelle. L’artiste humoriste de la ville de Goma , Prisca Mwenge, dit the Drunker, organise une visite en faveur des filles, le samedi 13 Avril 2024

Dans un entretien avec la RTNK , cette dernière précise que cette action consiste à offrir aux jeunes filles des serviettes hygiéniques lavables.

« L’objectif de cette descente qui consiste d’aller voir les jeunes filles déplacées dans les camps des réfugiés ,est de les éviter d’abord des différentes maladies qu’elles peuvent contacter pendant cette période , car elles n’ont pas les moyens suffisants pour se protéger , comme il faut comme une fille peut faire quand elle dans sa période menstruelle »

En somme, Prisca Mwenge appelle les personnes de bonne volonté à soutenir cette action pour sauver des vies.

Par Loni Irenge Joël

Bukavu : Les Kimbanguiste immortalisent le combat de Simon Kimbangu à travers un monument

0

Dans le but d’immortaliser les combats de Simon KIMBANGU, un nouveau monument baptisé à son nom vient être inauguré dans la ville de Bukavu.
L’inauguration est intervenue en marge de la deuxième célébration de la journée dédiée aux combats de Simon KIMBANGU ce samedi 6/Avril.

Tout à commencé par une caravane motorisée dans les artères de la ville de Bukavu.

De l’église Simon KIMBANGU passant par Nyawera, Feu-rouge, place de l’indépendance industrielle jusqu’à la Paroisse Kimbaguiste d’Ibanda, les Kimbaguistes expriment leur allégresse à l’honneur de Simon KIMBANGU.

Ces fidèles de Kimbagu, justifient cette cérémonie par les sacrifices de Simon KIMBANGU pour libérer les congolais de la colonisation. Les sacrifices à travers son combat qui s’est vu comme un réveil de la conscience africaine.

Raison d’immortaliser ces œuvres par ce monument marquant son empreinte aux Congolais, indique l’inspecteur provincial des Kimbaguistes Asani MASUMBUKO BAUDOUIN.

Présent sur place, le gouverneur intérimaire, souligne que Simon KIMBANGU est un modèle à suivre pour tout compatriote.
C’est pourquoi Marc MALAGO promet de s’impliquer dans la protection de ce monument et aux Kimbaguistes.

Cette journée coïncide avec le 103è anniversaire du mouvement religieux Kimbaguistes.

Par Eric Chokola et Eddy Malekera

Fizi : Plus de 50 véhicules bloqués niveau de Kaleka secteur de Nganja

0

Plus de 50 véhicules remplis de marchandises sont bloqués au niveau de Kaleka secteur de Nganja en territoire de Fizi , suite au délabrement de la route nationale numéro 5 tronçon Fizi centre Lulimba.
Information livrée par le journaliste routier Pascal Mwinyi ce samedi 6 Avril 2024.

A en croire notre source , les usagers de cette route sollicitent l’implication des autorités compétentes pour que ce tronçon routier soit inscrit dans le programme d’entretien routier ( PER) du FONER.

Ces derniers proposent également la finalisation de travaux en cours financés par le Fond National d’Entretien Routier FONER entre Baraka et Uvira et d’amener les machines là où les trafic est complètement coupé.

Et de conclure que , même si l’Office des Routes rend praticable le trafic entre Uvira et Baraka est que le tronçon routier Baraka-Lulimba est dans le délabrement très avancé,

Ces travaux n’auront pas d’impact sur l’économie des 3 provinces utilisatrices de la Route Nationale numéro 5.

Par Isaac Musharamina et Dorcas Fundi