Politique

Incursion à Bukavu : Les députés nationaux et sénateurs du Sud-Kivu réagissent !

Après l’incursion de la ville de Bukavu la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre 2021,des réactions fusent de partout,c’est le cas du collectif des députés et sénateurs du Sud-Kivu qui dans une déclaration dont copie nous est parvenue ce mercredi 3 novembre 2021, appellent la population à collaborer avec les forces de sécurité en dénonçant les personnes suspectes et au gouvernement à renforcer les mesures de sécurité pour barrer la route aux ennemis de la paix.

Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration des députés nationaux et sénateurs du Sud-Kivu sur l’incursion de la ville de Bukavu

« LE PARLEMENT

CAUCUS DES ELUS DU SUD-KIVU

DECLARATION DU CAUCUS DES ELUS DU SUD-KIVU; DEPUTES NATIONAUX ET SENATEURS

Dans la nuit de ce mercredi 3 novembre 2021aux environs d’une heure du matin, un groupe d’hommes armés non autrement identifiés ont attaqué pendant quelques heures certains quartiers de la ville de Bukavu avant d’être maitrisés par les forces de défense et de sécurité dont le bilan est attendu des autorités compétentes.

En raison de ces évènements sus-indiqués qui rappellent d’autres qui leurs sont antérieurs signalés dans beaucoup d’autres territoires du Sud-Kivu dont les Hauts et moyens plateaux de Fizi (Bibokoboko, Magunda, Lubimba, Majaga, Kabingo, etc.), Uvira, Mwenga, Kalehe, Shabunda, Kabare, Walungu et Mwenga Centre;

Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu se sont réunis en urgence au Palais du Peuple et rendent publique la déclaration dont la teneur suit:

  1. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu relèvent que l’alerte donnée à l’occasion de l’arrestation par les étudiants de l’UOB d’un groupe d’individus armés dans leur campus qui auraient laissé savoir qu’ils seraient nombreux dans la ville de Bukavu et ses environs, l’attaque de Kabamba en Territoire de Kabare ainsi que celle de Kaziba et Nyangezien Territoire de Walungu, les services de sécurité n’ont pas pris au sérieux les différentes alertes pour prendre des dispositions idoines;
  2. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu constatent un déficit de coordination de la communication entre l’autorité politique et celle militaire sur ces événements en ce que l’une demande à la population de vaquer à ses occupations pendant que l’autre demande à la même population de rester chacun chez soi ;
  3. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu recommandent au Gouvernement de prendre les différentes alertes au sérieux dans la mesure où la structure de ces groupes et leurs objectis ne sont pas connus;
  4. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu recommandent au Gouvernement et ce,en toute urgence,de retirer tous les militaires de tous les sites miniers notamment à Mwenga Centre pour renforcer la capacité opérationnelle de notre Armée au Sud-Kivu et faire respecter le domaine des compétences entre l’Etat central et la Province dans le secteur minier:
  5. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu recommandent au gouvernement de mettre à la disposition des forces de défense et de sécurité du Sud-Kivu,tous les moyens matériels et financiers requis pour faire face à toute éventualité;
  6. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu recommandent au gouvernement de procéder au recensement et à la prise en charge humanitaire des déplacés de toutes les zones de conflits du Sud-Kivu et d’organiser leur sécurité;
  7. Les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu exhortent la population du Sud-Kivu à ne pas céder à la main tendue des ennemis de la paix et de suivre les consignes communiquées par les services de défense et de sécurité de la Province et d’appuyer les FARDC et la PNC dans leurs nobles missions.
  8. Enfin, les Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu condamnent avec la dernière énergie cette barberie et souhaitent qu’elle ne se répète plus jamais.

Notons que cette déclaration était signé par des députés nationaux élus du Sud-Kivu dont Bonga Laisi, Néhémie Mwilanya, Cokola Katintima Prince,Kibobya Hilaire et Claude Misare Mugomberwa.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu