Politique

Sud-Kivu: L’impact des contrôles parlementaires sur la gouvernance au centre d’un café de presse organisé par AFEM

La promotion de la paix ainsi que la démocratie et la bonne gouvernance doivent constituer la priorité de toutes les couches sociales de la population du Sud-Kivu pour espérer à son développement.L’appel des participants au café presse organisé par l’association des femmes des médias en partenariat avec la synergie des médias d’Uvira Fizi tenu ce 08 juillet 2021 à Bukavu.

Ce café presse qui a réuni les journalistes de la place, les activistes des droits de l’homme et certains députés avait comme objectif passer en revue l’impact du contrôle parlementaire sur la gouvernance de la province du Sud-Kivu et ses conséquences.

A l’issu d’un échange organisé autour de cette question, plusieurs défis ont été révélés notamment la non implication de toutes les couches à bonne gouvernance et tant d’autres.

La première piste de solution revient à la société civile de sensibiliser les habitants sur le rôle des députés laisse entendre Solange Lwashiga une des oratrices de cet atelier.

Dans son mot, la coordinatrice de l’association des Femmes des médias Julienne Baseke demande à la population de tout mettre en œuvre pour contribuer au développement de la province.

De sa part, le ministre Sweddy Basila rassure que le gouvernement provincial dont il est le porte-parole travaille pour le développement de la province. Il appelle les autres structures de la société civile ainsi que les politiques à emboiter les pas à l’exécutif provincial.

Rappelons que c’est dans le souci de prôner une gouvernance responsable que ce café de presse a été tenu.