Sécurité

Sud-Kivu: Une situation confuse s’observe à Minembwe suite à l’arrestation d’un acheteur d’arme

Situation confuse à Minembwe depuis 3 jours, certains habitants de cette contrée assiègent l’état-major de la douzième brigade pour revendiquer la libération d’un acheteur d’armes arrêtés par l’armée depuis le 12 juin.

Selon les sources locales, des femmes et enfants ont pris d’assaut l’Etat-Major de la douzième brigade pour réclamer la libération de monsieur Rutebuka Bon Fils arrêté avec une arme AK47, 96 munitions et deux appareils de communication Motorola.

A en croire le capitaine Dieudonné Kasereka porte-parole de l’opération Sukola 2, Sud Sud-Kivu, ce commandant de la milice Makanika axé à Kabindo a été arrêté avec sa femme Penina Consolée. Elle avait également avec elle 60 munitions.

L’armée ajoute que ce couple arrêté est passé aux aveux de leurs forfaits.

Plusieurs sources indiquent qu’à part le fait d’appartenir à un groupe armé, la détention illégale des armes de guerre et munitions, ils appartiennent aussi à un réseau des vendeurs et acheteurs des effets militaires.

En rappel,depuis un certain temps, l’armée arrête plusieurs miliciens notamment les commandants NAKAGE et MONGA MWESO, respectivement commandant secteur Mai Mai BIloze Bishambuke et commandant Brigade Mai Mai YAKOTUMBA.Les forces de l’ordre invitent les habitants de Minembwe à collaborer avec les forces de l’ordre au lieu de se laisser entrainer par les tireurs des ficelles.