Environement

Uvira : Le Centre de Recherche en Hydrobiologie(CRH) quasi abandonné !

Institué en 1994 pour mener les recherches scientifiques sur tous les plans d’eau et autres écosystèmes aquatiques de RDC, le Centre de Recherche en Hydrobiologie (CRH-Uvira) connait depuis quelques années des problèmes de fonctionnement pour mener à bien ses activités.Cette précision est de son directeur général,le chef de travaux Muhoza Bitaka Jean-Marie,lors d’un entretien avec la RTNK le samedi 10 Juillet 2021 en ville d’Uvira.

A en croire,le chef des travaux, Muhoza Bitaka Jean-Marie,le Centre de Recherche en Hydrobiilogie fonctionne difficilement ce dernier temps par manque du financement du gouvernement.Situation qui place les chercheurs dans l’impossibilité de mener des études pour prévenir des catastrophes naturelles.

«Les choses ne marchent pas bien, nous n’avons pas des moyens pour travailler,les chercheurs sont dans l’impossibilité d’aller sur terrain par manque de véhicule,les matériels de laboratoire sont preste épuises car on a aucun financement du gouvernement(…) Malgré cette situation,les chercheurs de démènent avec les moyens de bord pour essayer de faire le mieux possible par rapport à leur travail (…)Les activités se déroulent molo molo.

En ce qui concerne,les débordements des eaux du lac Tanganyika les mois passés,le directeur général du CRH-Uvira indique qu’un projet était élaboré mais qui n’est pas toujours financé pour résoudre ce problème qui menace le territoire d’Uvira.

Pour lui, le débordement des eaux du lac Tanganyika serait du aux éboulements venant des bassins versants qui se seraient déversés dans le lac

«Nous étant que rechercheurs,c’est un problème qui nous apréoccupés, on a élaboré un projet à ce sujet et qui est déjà déposé par ci par là(…)Nous attendons voir s’il y aura un bienfaiteurs qui peut nous venir en aide pour résoudre ce problème(…)La théorie fondamentale par rapport au débordement du lac Tanganyika est que ce sont des les eboulements venant des différents bassins versants qui se sont déversés dans le lac et ont fait monter de l’eau qui a débordée

Lors de son passage à ce centre de recherche,le notable Norbert Basengezi Katintima s’est dit choqué par cette situation que traverse ce centre qui joue un rôle important dans la prévention des catastrophes naturelles.

Occasion pour le notable Norbert Basengezi Katintima de rassurer qu’il va mener des plaidoyers auprès des autorités nationales et des notables du territoire d’Uvira pour venir en aide à cette institution de recherche.

En somme,le directeur général du CRH-Uvira demande au gouvernement d’accorder à ce contre des moyens pour prévenir les différents dangers qui peuvent se présenter.

«Nous demandons au gouvernement de venir en aide aux chercheurs pour qu’ils trouvent des moyens pouvant leur permettre de résoudre les problèmes qui se présentent»