Actualité

Bukavu : Deuxième jour des échauffourées après le meutre étudiant à l’UOB

La colline de Karhale s’est réveillée sous une vive tension c’est lundi 4 Avril 2022, suite à la deuxième journée des échauffourées à l’UOB après la mort d’un étudiant lors des manifestations de revendication de la baisse des frais académique.


Pour ce deuxième jour, les manifestants exigent la démission du comité de gestion et la dissolution du collège des étudiants.

Sur place, les étudiants de l’UOB ont brûlé les pneus la matinée de ce lundi 4 Avril à l’entrée de leur institution pour exiger qu’une enquête soit menée afin que les auteurs du meurtre soient dénicher et qu’ils répondent de leur actes.

Habillés en couleur noir et sifflet à la bouche pour exprimer leur mécontentement, ils exigent la destitution du collège des étudiants et l’interpellation du comité de gestion pour éclairer la lenterne quant à ce.

Pour eux, il est inconcevable que les étudiants en pleine revendications soient infligés des coups des bâtons par certains de leurs collègues du collège des étudiants qui seraient manipulés par certaines autorités académiques.

Certains d’entre eux veulent qu’après que cela soit dequanter, le corps de leur camarade soit inhumé dans les enceintes de l’UOB et que cessent le phénomène brigade universitaire.

Contacté à ces propos, le recteur de l’UOB n’était pas joignable.


Dans l’après-midi, les manifestants se sont orienter au gouvernorat de province pour exprimer leur ras-le-bol et ensuite chez le défunt pour compatir avec la famille de l’illustre disparu.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu