Actualité

Sud-Kivu : L’organisation PPI invite la justice à aider la population à limiter la justice populaire

L’organisation Partenariat pour la protection Intégrée(PPI) invite la population à s’adresser à la justice pour juger des personnes accusées pour certains faits et à la justice de mieux enquêter avant de libérer les personnes accusées par la population.Cette structure l’a exprimée dans une interview avec la RTNK en réaction à la persistance des cas de justice populaire en province du Sud-Kivu.

A cette occasion,Me Pascal Mupenda condamne ces cas et appelle la population à acheminer les présumés bandits dans les structures de la police les plus proches pour qu’ils répondent de leurs actes.

Également,le chargé de programme du PPI,demande aux juges et magistrats de travailler en complicité avec les habitants pour avoir des preuves en fin de sortir un jugement fiable.

«Au regard de tous ces cas de justice populaire qu’on est entrain d’enregistrer,ça ne peut que chagriner le cœur, parceque qu’on se demande pourquoi les gens ne veulent plus s’adresser en justice pour que leurs causes soient entendues au lieu de mettre eux-mêmes à tuer parce qu’il s’agit des tueries, à mettre fin à la vie des autres et peut être c’est des innocentes personnes qui périssent dans telles situations»

A la justice,le PPI recommande: «Nous ne pouvons pas aussi jeter un chèque blanc aux autorités judiciaires parce que effectivement nous pensons que lors qu’elles sont saisies par la population pour tel ou tel cas de quelqu’un accusé d’un manquement quelconque,la justice devrait éviter de libérer immédiatement sans avoir vérifié et se rassurer que la personne qu’on leur a présentée ne soit réellement l’auteur des faits deletuel qu’on lui accuse»

En rappel,4 présumés bandits ont été brûlés vifs par les habitants en colère à la limite entre le quartier Mosala en commune de Kadutu et Cahi en commune de Bagira la nuit du samedi au dimanche 3 Avril 2022 dernier.

«Donc autant,nous invitons à la population à la responsabilité,à s’adresser à la justice lors qu’il y a des personnes qu’elle accuse pour avoir commis tel ou autre problème,tel manquement ou telle infraction.Autant aussi nous invitons les autorités judiciaires à bien vérifier,à bien enquêter sur des faits infractionels qui portés par de vers elle par la population afin que ce fléau puisse ce limiter» conclut-til

Radio Télévision Ngoma ya Kivu