Actualité

Bukavu/Perturbation du transport : La société tire la sonnette d’alarme

Plusieurs habitants ont du mal à quitter la place de l’indépendance pour atteindre la frontière Ruzizi 1e après 19h. Ceci suite au refus par chauffeurs de transporter les passagers sur ce tronçon. Une dénonciation faite ce vendredi 30 septembre 2022 par la société civile de Nyalukemba

Depuis l’interdiction de la circulation des motos sur l’avenue Patrice Emery Lumumba, plusieurs chauffeurs fixent le prix du transport en commun à leur gré et ne respectent plus l’itinéraire malgré les avertissements des autorités.

A en croire la société civile de Nyalukemba, A 19h, la majorité des bus quitte la place de l’indépendance sans des passagers allant à Nguba. Et d’ajouter que certains conducteurs s’arrêtent à Nyawera et font payer une double course à ceux qui veulent atteindre Nguba.

Pour Obedi Manvu Elie, il est inconcevable de payer 3 fois pour quitter la place de l’indépendance pour la frontière Ruzizi 1er, au moment où le prix serait fixé sans raison à 1000 Francs congolais par course.

Face à cette situation, le président de la société civile de Nyalukemba, appelle les associations des chauffeurs de Bukavu à recadrer leurs membres pour faciliter la tâche à la population.

Aux autorités cette structure citoyenne appelle à la prise des mesures pour décourager cette pratique, qui expose la population à l’insécurité suite au manque des moyens de transport la nuit.

En rappel, le maire de la ville de Bukavu, dans un communiqué rendu public, il y a quelques semaines, avait mis en garde ceux qui perturbent la circulation en ville de Bukavu.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu