Actualité

RDC : Près de 300 défenseurs des droits humains assistés par le projet RISK entre 2016 et 2022

Faire l’ état de lieu global de la situation des défenseur·se·s des droits humains pour bien mener les actions de plaidoyer envue de contribuer à l’amélioration du climat de travail des acteurs de la Société civile congolaise. Ceci ressort du rapport des données recueillies en ligne et manuellement dans le cadre des projet RISK 1 et RISK 2. C’était lors d’une conférence de presse virtuelle tenue ce 3 Octobre 2022, à l’intention des journalistes et défenseurs des droits de l’homme du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri et Maniema.

Dans une video-conference, les journalistes et DDH, ont été outillés sur l’état de lieux global de la situation des défenseurs des droits humains entre 2016 et 2020 dans les quatres provinces de l’est de la RDC

Ceci pour mener à bien les actions de plaidoyers en vue de l’amélioration du climat de travail des DDH de la RDC.

A en croire Vicar Bandungi Hangi coordonnateur de la synergie de projet de la synergie Ukingo Wetu, parmi résultats de ce projets figure l’acquittement des 68 DDH et l’assistance de près 300 défenseurs des droits humains en danger.

Et d’ajouter que ce projet contribue à la protection préventive par l’accompagnement juridique, médical et psychologique des DDH victimes des plusieurs abus.

En somme la synergie Agir ensemble pour les droits humains, Ukingo Wetu et SOS IJM dans le cadre du projet RISK, appellent le gouvernement congolais à elaborer une politique nationale en faveur des droits humains en accélérant le vote de la loi portant protection aux défenseurs des droits humains et assurer son application effective.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu