Actualité

la grève des pétroliers entraine la flambée des prix sur le marché à Bukavu.

bkv

Toutes les stations-service sont fermées depuis jeudi 14 janvier matin à Bukavu (Sud-Kivu).

Les pétroliers de la province sont en grève pour protester contre l’arrestation d’un des leurs. Les propriétaires des stations-service conditionnent la reprise de leurs activités par la libération de leur collègue détenu au cachot du parquet de Bukavu. Entre-temps, les cette grève entraine la flambée des prix sur le marché.

Un litre d’essence chez les détaillants est passé de 2000 francs congolais à 3000 francs (0,15 USD). Le prix d’une course en transports en commun est passé du simple au double.

Le club des pétroliers dénonce des tracasseries dont certains d’entre eux seraient victimes de la part du parquet près la cour d’appel du Sud-Kivu. Kayeye Muhumuzi Vincent, président de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO)/Sud-Kivu déplore ce comportement, qui pénalise la population locale.

Une délégation des pétroliers a récemment rencontré le gouverneur de province pour tenter de résoudre cette question. La procureure générale près la cour d’appel du Sud-Kivu est formelle : il y a des infractions qui ont été commises et qui justifient toutes ces arrestations.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu