Actualité

Norbert Basengezi Katintima : « La Monusco peut quitter la RDC sans casse »

En ces temps, où des morts ont été enregistrés à Goma et Uvira, suite aux manifestations pour exiger le départ de la Monusco. Le notable Norbert Basengezi Katintima estime que l’heure est au dialogue entre les parties prenantes, en vue de planifier le retrait pacifique de cette mission Onusienne.

À cette occasion, le gouverneur honoraire du Sud-Kivu présente ses condoléances aux familles qui ont perdues les leurs lors de ces manifestations.

Norbert Basengezi Katintima pense que la Monusco peut quitter le Congo sans casse. Ceci grâce au dialogue entre le gouvernement congolais, les responsables de la Monusco, les confessions religieuses, la société civile et d’autres parties prenantes. Ceci pour planifier le retrait pacifique de cette mission Onusienne.

Pour y parvenir, le notable Norbert Basengezi Katintima estime que les parties prenantes doivent éviter des erreurs de communication. Et d’appeller ces dernières à utiliser de la sagesse pour ne pas occasionner la mort de plusieurs personnes.

« J’ai vu la Monusco ici en 2000 ans et les groupes armés sont toujours là. C’est ce qui énerve les gens, mais aussi il ne faut pas oublier que c’est la Monusco qui avait chassé Mutebusi de la ville de Bukavu. C’est aussi un fait, il ne faut pas oublier aussi que ce pays était divisé. Nous-mêmes on avait une administration ici, pour qu’on aille à Kinshasa, c’est la Monusco qui nous a amenées là, on n’avait aucun avion pour organiser les élections, c’est la même chose»

Pour rappel, des manifestations ont eu lieu dans les villes de Goma et Uvira pour exiger le départ immédiat de la force onusienne. Malheureusement, environ 20 morts ont été enregistrés dans ces événements.

Radio Télévision Ngoma ya Kivu