Education

Sud-Kivu/JN de l’enseignement : «il est temps que la gratuité soit effective» Jacques Cirimwani

Sud-Kivu/Grève des enseignants : Des élèves réclament la reprise des cours

Les enseignants de la province du Sud-Kivu plaident pour la matérialisation de la gratuité de l’enseignement de base qui débouchera à l’amélioration de leurs conditions de vie. Message lancé à l’occasion de la journée nationale de l’enseignement célébrée ce 30 avril 2021.

Réunis dans une messe à la cathédrale Notre Dame de la paix de Bukavu, les enseignants sont revenus sur leurs conditions de travail et surtout les conditions salariales qui ne leur permettent pas de nouer les deux bouts du mois.

Dans son homélie l’archevêque François Xavier Maroyi a également déploré défis qui caractérisent la gratuité de l’enseignement de base mais aussi les difficultés liées à la présence de la pandémie à Coronas Virus.

Pour lui le nouveau gouvernement doit mettre de l’ordre dans ce secteur.L’archevêque François Xavier Maroy appelle ainsi tout le monde à s’impliquer pour sauver l’éducation des enfants car ce sont eux les dirigeants de demain.

De son côté,Jacques Cirimwami secrétaire du Syndicat National des Enseignants des Ecoles Conventionnés Catholiques (SYNECATH) du Sud-Kivu, estime qu’il est temps pour que la gratuité de l’enseignement soit effective pour qu’il y ait du sérieux dans ce secteur.

Celui-ci craint la détérioration de la qualité de l’enseignement une fois la gratuité n’est pas effective.

Notons que cette journée a été célébrée en RDC alors que certains responsables du SECOPE et de l’EPST sont poursuivis pour détournement de frais destinés à la gratuité de l’enseignement.

Laissez un commentaire