Actualité

Sud-Kivu :«N’entrons pas dans 2022 avec des groupes armés» Norbert Basengezi Katintima

Dans son message de vœux à la population du Sud-Kivu,le notable Norbert Basengezi Katintima appelle la jeunesse à intégrer l’armée congolaise pour contribuer la sécurité et ceux qui sont encore dans la brousse à déposer les armes pour participer au développement de la province du Sud-Kivu

A en croire le gouverneur honoraire du Sud-Kivu, l’état congolais devrait suivre l’exemple des autres pays en offrant aux jeunes une formation militaire après l’école secondaire.

«En Europe et dans beaucoup des pays, quand on termine la sixième année on passe à l’armée,une année aux Etats Unis et après on continue l’université, c’est pour défendre le pays(…)J’en appelle donc aux jeunes de se faire enrôler, parce que l’armée c’est aussi métier de prestige, c’est aussi un métier de patriotisme parce que Makila na biso pona ekolo»

Pour le notable Norbert Basengezi Katintima,la population doit collaborer avec l’armée et la police pour barrer la route à l’ennemi de la paix

«Il ne faut pas que vous vous mettiez à critiquer notre police,oh on a pas d’effectifs là-bas,notre armée on pas d’effectifs là-bas,les militaires sont blessés,les militaires meurent,l’effectif diminue mais pour que l’effectif augmente,il faut un recrutement et ça c’est la conscience que vous devez avoir au lieu de critiquer les militaires,on ne peut pas avoir les militaires à mettre à chaque un mètre parceque,le pays est trop grand»

Et d’ajouter :

«la province est trop grande mais la complicité entre la population et les FARDC devrait être visible en dénonçant,si vous montrez là-oú est passé l’ennemi un jour avant les FARDC prendraient aussi ses dispositions pour que cela puisse se faire»

Ensuite le 22 ème gouverneur du Sud-Kivu invite le gouvernement à mettre tout en œuvre pour faciliter l’intégration sociale de ceux qui vont déposer les armes.

«Il faut prévoir les moyens logistiques et les moyens d’accueil pour ceux-là qui seront démobilisés,il ne pas que les gens quittent la forêt et après ils arrivent à un endroit où ils ont pas de nourritures, ils ont pas de matelas, ils m’ont pas d’assistance»

En somme,le notable Norbert Basengezi Katintima invite ceux qui traînent encore dans les groupes armés à déposer les armes et embrasser l’agriculture pour le décollage de la province.

«Le grand appel d’aujourd’hui, n’entrons pas dans 2022 avec des groupes armés,il faut déposer les armes et plutôt reprendre la houe et vous verrez que nous allons mettre fin à l’importation des légumes,des tomates, de la farine, parce que vous constituez une main d’oeuvre intense»

Et de conclure :

«Si vous voyez ce que nous avons détruit depuis 60,le port de Kalundu,Kiliba,Kotongo, aujourd’hui Irabata,Hombo,Pharmakina, c’est devenu des miracunat, des champs de jachère à cause de l’insécurité,il faudrait que les gens prennent conscience et rentrent à ces travaux là du sol»

Par Ghislain Watongoka et Loni Irenge Joël