Santé

Sud-Kivu: Norbert Basengezi propose la création d’un centre de production de l’oxygène

En ces jours où la province du Sud-Kivu connait une montée des cas des covid-19,le notable Norbert Basengezi Katintima partage avec les autorités différentes pour barrer la route à la propagation de cette maladie.

Après sa vaccination,le notable Norbert Basengezi Katintima rassure que la lutte contre la propagation cette maladie passe par la vaccination et aussi la création d’un comité provincial de prévention et de gestion des catastrophes naturelles et la maladie à corona virus.

Occasion pour lui à inviter les autorités à apporter le vaccin dans les autres territoires de la province

«Nous avons émis le voeu de créer un comité provincial de gestion et la prévention des catastrophes naturelles y compris cette pandémie de la covid-19. Aujourd’hui,une année et demie, nous revenons appuyer la population du Sud-kivu qui par ignorance,qui manque d’information,qui par débats des commerçants des vaccins est entrain de mourir.Parce qu’on peut mourir à cause l’intoxication.Nous faisons le nôtre car le leader montre la voix à suivre»

Plusieurs défis dans le traitement de covid-19

«Comme nous avons Biopharm ici,je connais la réalité qu’il y a à Panzi aussi, à Saint Luc et à l’hôpital provincial…. Nous manquons des respirateurs, on a en en bon nombre ici, mais le nombre des malades a beaucoup augmenté. Qu’on ne vous trompe pas, si on faisait le test dans le quartier ici, beaucoup des gens sont malades et nous nous cachons ça comme et si c’était de la tuberculose, même de la tuberculose aujourd’hui on l’a soigne,il faut pas le cacher ça,allez à l’hôpital et faites-vous dépister et ainsi de suite»

Il faut produire l’oxygène localement !

«La ville de Bukavu n’a pas de centre de production d’oxygène, tantôt on va l’acheter à Kampala,à Kigali ou ailleurs,nous devons en produire ça.. Ça c’est un grand défi pour nous»

En somme le notable Norbert Basengezi Katintima appelle la communauté à la prise de conscience pour mieux pour lutter contre covid-19.

«La prise de conscience de tout le monde,il faut qu’il y ait des comités permanent de prévention et de gestion, c’est sont ces comités qui vont nous aider à faire tout»