Politique

Goma : L’UNC appelée à tenir son meeting dans l’enceinte de son siège ou dans une salle et non sur la voie publique (Communiqué Mairie)

Le Maire policier de la ville de Goma demande à l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de faire son meeting dans l’enceinte de son siège provincial ou dans une grande salle et non sur la voie publique.

Le Commissaire Supérieur Principal François Kabeya Makosa, l’a exprimé en réponse à la lettre lui adressée par le parti cher à Vital Kamerhe, sur l’organisation d’un meeting prévu au stade Afya, en marge de l’arrivée du président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, qui va débuter sa tournée dans la partie Est du pays, dès ce lundi 12 septembre à partir de Goma.

Dans sa réponse, l’autorité urbaine a interdit la tenue de cette activité dans un lieu public, car cela violerait l’ordonnance du Chef de l’État, instituant l’état de siège sur une partie de la République. 

« Au regard des mesures prises par les autorités du pays en cette période exceptionnelle de l’état de siège sur une partie du territoire national, aucune manifestation publique de quelque nature que ce soit n’est autorisée sur toute l’étendue de la ville de Goma. Voilà pourquoi je vous demande de faire votre meeting dans l’enceinte de votre parti ou dans une grande salle et non sur la voie publique » a dit le maire de Goma.

Les services de sécurité et de l’ordre public, ont été invités, chacun en ce qui lui concerne, de bien veiller à la stricte observance de cette mesure « qui ne doit souffrir d’aucune faille ».

Dans une communication faite au courant de la semaine qui s’achève, le vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, Jean Paul Lumbulumbu a dénoncé ce qu’il a qualifié des « injustices des autorités de l’état de siège », se référant aux manifestations publiques organisées à Goma par certaines autorités de Kinshasa, malgré l’état de siège .

« Si les autres leaders des partis politiques ont été autorisés à organiser des meetings et matinées politiques dans une province en état de siège, il ne devrait y avoir aucune raison d’interdire d’autres, je demande à tous les autres partis politiques victimes de cette injustice de se joindre au Parti libéral pour le développement, PLD, le 24 septembre
prochain
» a dit l’élu de Lubero, également président national du PLD.

Après sa rentrée politique, Vital Kamerhe a annoncé une tournée dans l’Est du pays pour apporter sa compassion aux victimes de l’insécurité et autres catastrophes naturelles.

Son périple le conduira notamment au Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Tshopo. La prochaine étape d’après l’UNC, sera l’Ituri, le Haut-Uélé, le Bas-Uélé et le Tanganyika.

Avec un œil sur actualite.cd

Radio Télévision Ngoma ya Kivu