Actualité

Mwenga : 13 titres des concessions forestières remis aux communautés des chefferie de Lwindi,Basile, Burhinyi et Wamuzimu

Dans le but d’assurer la gestion durable des forêts et de faune sauvage par la création des moyens d’adaptation au changement climatique. Le gouvernement provincial en partenariat avec Strong Roots, vient de procéder à la remise officielle des 13 titres des concessions forestières aux communautés locales des chefferies de Lwindi, Basile, Burhinyi et Wamuzimu. C’était lors d’une cérémonie tenue ce lundi 19 septembre 2022 dans la chefferie de Basile en territoire de Mwenga.

Sous les pas des danses, satisfaites de ces arrêtés qui leur donner le pouvoir de gérer ces forêts, les communautés locales des 4 chefferies ont désormais un mot sur la conservation de ces espaces protégés.

Ce couloir reste, non seulement la seule opportunité de connectivité des habitats de dernières populations de grands singes et d’autres espèces dans le paysage, mais aussi, une opportunité de développement des moyens de subsistance des communautés locales et des peuples autochtones.

Appuyé par Strong Roots, la lutte était tellement longue. Dominique Bikaba précise que l’attribution de ces concessions découle d’un processus amorcés, en vue d’assurer la protection de la biodiversité en province du Sud-Kivu.

«La population a le droit de Gouvernance de leur forêt communautaire. Nous pensons que les communautés locales vont tirer bénéfice de cette décision vue qu’elles ont été suffisamment sensibilisées sur le respect de l’environnement et les normes des foresterie communautaire».

De son côté, Blandine Kalafula, députée provinciale du Sud-Kivu, que la sensibilisation continue pour amener les autres communautés à comprendre l’importance de la foresterie communautaire.

Ces arrêtés signés par le gouverneur de province, le 21 août 2022, couvrent des forestières communautaires qui constituent un couloir écologique entre le Parc National de Kahuzi-Biega et la Réserve Naturelle d’Itombwe.

Représentant du gouverneur à cette cérémonie, Jérémie Basimane, ministre provincial de l’environnement, indique que ces forestières offre plusieurs avantages dont la lutte contre l’exploitation illicite des ressources et la protection de la biodiversité en province.

Le moment fort était la remise de ces arrêtés aux Bamis qui a leur tour les ont remis à la communauté. 3 ministres provinciaux suivis du directeur général de Strong Roots et quelques députés ont mené cette opération. Une satisfaction pour toutes les communautés rassure le mwami de la chefferie de Basile Kalenga Riziki.

Tout en encourageant le gouvernement provincial et l’organisation Strong Roots dans la mise en œuvre de la foresterie communautaire en province du Sud-Kivu. Mme Fifi Likunde, cheffe de division de foresterie communautaire en République démocratique du Congo, appelle les communautés à la bonne gestion des ces forestières.

« Je remercie l’implication des autorités politico-administratives pour avoir aidé les populations à recevoir ces concessions. À travers le pays, nous comptons 152 CFCL et c’est sur un espace de plus de 2 millions 800 000 km ».

En somme, 21 concessions forestières communautaires ont déjà été documentées dans les territoires de Mwenga et Shabunda dont 6 dans la Chefferie de Bakisi et 15 dans les chefferies de Basile, Burhinyi Luindi et Wamuzimu en territoire de Mwenga. De ces 15 du territoire de Mwenga, 13 ont reçu des titres grâce l’accompagnement de Strong Roots et 2 autres présentent encore des cas de contestation.

De retour du territoire de Mwenga Henriette Bashi et Justin Mwamba

Radio Télévision Ngoma ya Kivu