Santé

Sud-Kivu : Le couvre-feu ne passe pas sans conséquences sur le plan économique

Le couvre-feu instaurer par le chef de l’état commence ce vendredi 18 décembre de 21h à 5h du matin.Les responsable de boite de nuit, de bistrot, les chauffeurs comme les motocyclistes parle tous d’un manque a gagné pour leurs activités. Ces derniers demandent au chef de l’état de revenir sur sa décision car la vie de leurs familles en dépendant.

Le coup de sifflet a été donné pour ce vendredi, tout le pays est en alerte pour faire respecter le couvre-feu instauré par le chef de l’Etat pour lutter contre la deuxième vague du corona virus.

Les responsables de différents débits de boisson et boite de nuit soulignent que le couvre-feu qui débute à 21h est un manque à gagner pour eux car ils ont une grande clientèle dans les heures tardives.

Même son de cloche pour les chauffeurs des taxis voiture et les motocyclistes. Ces derniers se demandent comment cela va se passer avec des embouteillages fréquents dans la ville qui durent de fois plus d’une heure. Mais aussi, cette situation aura un impact négatif sur leurs économies. Ils suggèrent une révision de cette décision car la COVID-19 est un virus qui ne choisit pas d’heure pour circuler ou pour se répandre. 

Certains habitants quant à eux, jugent d’impopulaire la décision prise par le chef de l’état. Ils pensent que cette mesure est valable pour la ville de Kinshasa qui ne cessent d’enregistrer des cas et où tous les hôpitaux sont déjà bombés des malades du covid-19.

Au Sud-Kivu par contre, les habitants devraient respecter les mesures barrières comme d’habitudes sans y ajouter d’autres restrictions qui semblent être du copier-coller.

La mesure interdisant les cérémonies festives et rassemblement de plus de dix personnes frappe de plein fouet ceux qui se marie ce week-end, les salles de fête déjà loué a de prix exorbitant vont devoir se retrouver vide et les mariés resteront dans une impasse sans issue car le commandant suprême a déjà dit.

Rappelons que le chef de l’état a pris une série de mesures pour stopper la propagation du coronavirus parmi lesquels, l’interdiction de cérémonies festives, le rassemblement de plus de 10 personnes, le début anticipé de vacance scolaire dès ce vendredi, l’ouverture de l’année académique repoussé à une date ultérieure.