Réligion

Sud-Kivu: Mgr François Xavier Maroy appelle la population à observer le 3 Août 2022, un deuil pour honorer les victimes des atrocités

La population doit bannir tout acte de violence en vue de promouvoir la paix. Tel est le message de l’archevêque François Xavier Maroy Rusengo, rendu public ce vendredi 29 juillet 2022, en réaction aux tensions observées à Goma et Uvira, suite aux manifestations pour exiger le départ de la Monusco.

Dans son message, l’archevêque de Bukavu, appelle les fidèles de l’archidiocèse de Bukavu et les personnes de bonne volonté à observer le 03 Août prochain, un deuil pour rendre hommage aux hommes, femmes et enfants morts dans les atrocités au Nord-Kivu, au Sud-Kivu en Ituri.

Et de poursuivre que, c’est possible pour la population de faire attendre sa voix en vue de réclamer ses droits dans la non- violence active et évangélique.

Pour y parvenir, L’archidiocèse de Bukavu se joint à la société civile grâce à l’organisation des cadres pour réfléchir sur les actions à mener chacun en ce qui le concerne, à s’acquitter correctement de sa tâche et à jouer son rôle pour la paix et la stabilité définitive.

En ce qui concerne la Monusco, l’archevêque de Bukavu, estime que cette mission Onusienne a montré ses limites mais ajoute-il, la population doit réclamer ses droits de manière pacifique.

En somme, François Xavier MAROYI appelle la population à suivre l’exemple des années 1990-1992, où le Sud-Kivu a servi plus d’une fois d’exemple de solidarité et de démocratie positives pour toute la RDC grâce aux initiatives constructives :

«Nous avons évité le bain de sang, les pillages et les violences, nous avons éloigné l’ennemi de toute sorte, nous avons collaboré avec l’armée et la police etc ; il y a lieu de pérenniser cette tradition. » conclut François Xavier Maroyi

Radio Télévision Ngoma ya Kivu